Vous êtes sur le site du Collectif ardéchois pour la réouverture de la rivedroite du Rhône VALENCE-AVIGNON-NIMES aux trains de voyageurs. Avec desserte des gares ardéchoises de Le Pouzin, Cruas, Le Teil, Viviers, Bourg Saint Andéol.

A compter du 11 Décembre 2016 , la SNCF a décidé unilatéralement de supprimer les arrêts en gare de Montélimar et  Valence des TGV 6192 ( 6h15 à Montélimar et 6h41 à Valence) et 6197 ( 22h09 à Valence et 22h35 à Montélimar).

Après la fermeture de la gare de Loriol , la diminution de l'amplitude des horaires d'ouverture des guichets de Valence , Montélimar , Pierrelatte, Livron, c'est un nouveau coup dur pour les citoyens de Drôme- Ardèche !!! .

Alors que les gares se déshumanisent , la qualité du service se dégrade , la sécurité des circulation n'est plus une priorité . Le prix du billet ne cesse d'augmenter !!!

Nous avons TOUS le pouvoir et le devoir d'intervenir !!!

Développons TOUS ensemble un service public ferroviaire ambitieux, de qualité et respectueux de notre écosystème. Préférons les transports "propres" aux cars , camions et autres  pollueurs qui inondent les routes de nos régions !! 

Citoyens , électeurs  , usagers ne laissons pas notre patrimoine disparaître. Depuis des années les postes , hôpitaux , maternités ,écoles, transports subissent  les effets néfastes des politiques d'austérité. La CGT ne peut se résoudre à voir des pans entiers de service public de France supprimés.

Il n'est pas trop tard , NOUS pouvons encore changer le cours de notre histoire

Empêchons la SNCF de supprimer nos TGV en signant cette pétition

Le 21 janvier 2008, les régions Rhône-Alpes, Languedoc-Roussillon, Provence-Alpes-Côte d'Azur, les départements de l'Ardèche, de la Drôme, du Gard et du Vaucluse, Réseau ferré de France, la SNCF et l'État signaient un protocole de réouverture de la rive droite du Rhône aux trains de voyageurs, de Romans à Nîmes avec desserte d'Avignon, prévoyant pour l'Ardèche la réouverture des gares de La Voulte, Le Pouzin, Cruas, Rochemaure (éventuellement),  Le Teil, Viviers, Bourg St Andéol. Cette réouverture était envisagée à l'horizon 2010 jusqu'à Avignon et jusqu'à Nîmes pour 2013. En 2010, les trois régions, la SNCF et RFF signent une convention de financement  avant projet, qui prévoit un certain nombre de points à étudier et une répartition financière, la région Rhône Alpes finançant  à hauteur de 800 000 €.  Gràce à l'action du collectif et à la mobilisation des populations, le Conseil Régional a décidé, dans le cadre du nouveau contrat de plan Etat/Région de financer une premère tranche de 20 M€ pour la réouverture de la rive droite aux trains de voyageurs à l'horizon 2017.

 

Télécharger le 4 pages de présentation du projet

Monsieur le président, Messieurs les vice-présidents, Mesdames et Messieurs les conseiller(e)s régiona(les)ux ardéchois(es), l’Ardèche est depuis 1973 le seul département de France non desservi par la SNCF !